SAUV'Energies :

Rénovation énergétique de son habitation à Grenoble, Isère

- avec Sauv'Energies.

Les techniques

Rénover son habitation avec les conseils de Sauv'Energies à Grenoble, Isère (38)
 
Rénover son habitation avec les conseils de Sauv'Energies à Grenoble, Isère (38)
 
 
Techniques de rénovation énergétique à Grenoble, Isère : rénover son habitation
 
 
Techniques de rénovation énergétique à Grenoble, Isère : rénover son habitation
 
 
 
 
 
 
Le citoyen premier vecteur d’économie d’énergie pour rénover son habitation à Grenoble en Isère

L'isolation et l’étanchéité à l’air : maitriser les flux de chaleur

 
Les parois mal isolées, comme les murs et fenêtres, sont froides par « contact » avec l’air extérieur et provoquent des sensations d’inconfort (phénomène inversé durant les périodes chaudes). Les courants d’air dus à des infiltrations et ouvertures non maitrisées (grilles, fenêtre ou portes non jointives) provoquent les mêmes effets d’inconfort.

  • Isolation Thermique des murs par l’Intérieur, l’Extérieur ou Répartie (ITI, ITE ou ITR)
  • Portes extérieures, baies vitrées et fermetures (volets…)

La ventilation : un air sain chez soi pour l’occupant et le bâtiment

Une bonne isolation va de pair avec une bonne ventilation contrôlée. Isoler et augmenter l’étanchéité à l’air enfermera l’humidité et les émissions de polluants volatils: sources de nombreux désordres pour l’habitation et de pathologies chroniques pour son occupant. L’air extérieur est moins pollué que l’air intérieur clos.

  • Ventilation naturelle aléatoire : liée à l’environnement extérieur du bâtiment, aux conditions intérieures et aux paramètres physiques des ouvertures
  • Ventilation mécanique
    • ventilation mécanique contrôlée (VMC) auto réglable ou hygroréglable, à simple flux ou double flux,
    • ventilation mécanique répartie (VMR)

Les systèmes de chauffage/refroidissement et leur régulation

Chauffage et refroidissement

  • Chaudière à condensation, à micro-génération, hybride
  • Chauffage au bois à buches, à granulés
  • Chaudière solaire (capteurs solaires thermiques)
  • Réseau de chaleur
  • Eau chaude sanitaire (ECS) avec chauffe eau thermodynamique aérothermique, géothermique, héliothermiques
  • Pompe à chaleur (PAC) aérothermiques ou géothermiques
  • Chauffage électrique à accumulateur de chaleur, par plancher et/ou plafond rayonnant
  • Climatiseur monobloc ou split-system, inverter ou non

Régulation :

  • Thermostat intégré ou à sonde déportée
  • Horloge, Programmateur, Réseau intelligent
  • Afficheur de consommation et historique
  • Commande à distance

L’organisation ou réorganisation de l’espace

L’Architecture bioclimatique peut être considérée comme participant aux énergies renouvelables car elle compose avec les éléments qui nous environnent.

Et …… l’habitant : être éco-citoyen :

L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas :

  • laisser couler l’eau inutilement lors du brossage des dents ou du savonnage sous la douche,
  • arroser le jardin en pleine chaleur : en plus de cuire la végétation, une grande partie de l’eau s’évaporera avant de pénétrer la terre,
  • illuminer l’ensemble de la maison alors que nous stationnons dans une pièce,
  • maintenir la température de confort durant de nombreuses heures d’inoccupation, ou avec les fenêtres grandes ouvertes
  • laisser en veille de nombreux appareils électriques,
  • rester en tenue légère par période de grand froid
  • ne pas utiliser les occultants (volets…) par période de grand froid ou grande chaleur
  • …etc.

Ces modes de fonctionnement sont bien souvent des choix de vie pour lesquels il faut être conscient de leur impact.